Accueil > Agenda > Evènements > 08 juin 2018 : "Hommage à G. Moustaki"

08 juin 2018 : "Hommage à G. Moustaki"

samedi 27 janvier 2018, par Claude Tillier (administrateur du Site)

CONCERT INTIME avec :
Patrick De Schuyter, guitares / Bernard Degavre, guitare et chant / Ariane De Bièvre, flûte et percussions / Barry Mc Neese, basse.

(De gauche à droite sur la photo de Bruno Segers.)

DOSSIER DE PRESENTATION

1. Introduction

Georges Moustaki nous a quittés il y a 5 ans, le 23 mai 2013. C’est lui qui a donné à Bernard Degavre le goût de la chanson, des chansons, l’envie d’en écrire et de les chanter.

C’est pourquoi ils ont pensé à revisiter son répertoire et à proposer un nouveau voyage à travers ses textes et compositions. Ils ont dû faire un choix tant la matière est vaste. Il y a des chansons incontournables et d’autres qui sont des coups de cœur…

2. Georges Moustaki

Georges Moustaki est né "Giuseppe Mustacchi", de parents grecs, à Alexandrie (Egypte) le 3 mai 1934.
Instrumentiste, auteur-compositeur-interprète, poète, ses oeuvres seront souvent chantées par les plus grands : Piaf, Reggiani, Barbara, Dalida, Montand, Salvador entre autres...

Georges Moustaki se révèle comme interprète en 1969 avec "Le Métèque". Il compose pour le cinéma, aime également écrire, dessiner et peindre. Il parcourt la France et la planète (parfois à bord de sa moto) pour rencontrer ses amis, en découvrir de nouveaux et chanter partout sa révolution permanente.

Un homme simple, naturel, vif et amusant, piquant parfois...

Barbara dit un jour :"Moustaki, c’est ma tendresse". Un mot qui lui va à ravir.

(Introduction du site officiel de Georges Moustaki : http://www.creatweb.com/moustaki/)

3. Le spectacle du V. 08 JUIN 2018

Le spectacle est plus qu’un concert de reprises de chansons de Georges Moustaki.

A travers celles-ci, le public et les musiciens vont vivre le parcours de l’artiste depuis sa naissance et son adolescence à Alexandrie, sa montée à Paris, son passage à Bruxelles, à Saint Germain des Prés, la rencontre de Brassens, Piaf, Barbara, mai 68, et l’arrivée du succès avec « Le métèque ».

Ensuite, ce sera Moustaki citoyen du monde, de l’Europe au Japon, et toute l’Amérique latine et particulièrement le Brésil. La Música Popular Brasileira avec la bossa, le samba, le forró entre autres, et Carlos Jobim, João Gilberto, Baden Powell, Vinícius de Moraes, ou encore Elis Regina…

Et puis ses coups de cœur – Bahia – et ses amis - Jorge Amado et Zelia.

Ce sera aussi le Moustaki engagé, épris de liberté et défenseur de la démocratie lorsque l’Espagne est encore sous Franco, la Grèce dirigée par les colonels, l’Argentine par la junte de Videla, le Chili de Pinochet et le Brésil sous la dictature militaire… le Moustaki de la révolution permanente. L’ami de Mikis Theodorakis, Michel Cacoyannis, Manos Hadjidakis…

Des témoignages, des anecdotes, des extraits de poésie, d’articles de presse entre les chansons, le tout dans un rythme enlevé pour que les chansons ne se fassent pas attendre.

Les musiciens

BARRY MC NEESE

Barry McNeese amorce sa carrière professionnelle de bassiste tout en poursuivant ses études universitaires dans sa ville natale de Lexington située dans l’état du Kentucky aux USA.

Il joue avec divers groupes de rock, country, soul, promeut un groupe de bluegrass et est ensuite engagé dans le groupe « Second Hand Rose » avec lequel il sillonnera les Etats Unis et le Canada pendant trois ans.
Ils accompagnent notamment le légendaire Ian Tyson, chanteur-compositeur canadien.

Parallèlement, il s’introduit dans le milieu des musiciens de scène et de studio à Nashville. La fin de ce groupe l’incite à partir à Bruxelles où il habite toujours.

Il collabore alors avec de nombreux artistes dont Salvatore Adamo, Alain Bashung, Dani Klein, Philippe Lafontaine, Lais, Marc Lelangue, Jo Lemaire, Machiavel, The Machines, Mamemo, Ludo Mariman, Maurane, Christian Merveille, Bart Peeters, The Samantha Brothers, Sttellla ...

Il travaille aussi en studios d’enregistrement et c’est lui que l’on peut entendre notamment dans « Cœur de Loup », « Torrimolinos », « Je passe pour une caravane »...

PATRICK DE SCHUYTER

Le parcours musical de Patrick De Schuyter est pour le moins éclectique :
Après avoir été stimulé dès son plus jeune âge par ses frères aînés, il rencontre le guitariste américain Stefan Grossman spécialisé en fingerpicking. Ce fut pour Patrick une révélation car cette façon de jouer de la guitare ne l’a jamais quittée.
Stefan Grossman l’invita plusieurs fois chez lui à Londres et lui proposa de l’accompagner en tournée en Angleterre.
C’est ainsi que Patrick fera la connaissance de nombreux guitaristes de Finger picking : John James, John Renbourn, Duck Baker, Léo Wijnkamp, Peter Finger, etc …

Il entreprend ensuite l’étude de la guitare classique avec Michel Burton et entre au Conservatoire Royal de musique de Bruxelles en 1983. Patrick y obtiendra un premier prix de guitare en 1986, un premier prix de musique de chambre en 1988 ainsi qu’un diplôme supérieur de guitare en 1990 (classe de Nicolas Alfonso).
Lauréat de la fondation Ménuhin, il se produit dans différentes formations, en trio au sein du trio Torrès, en duo ainsi qu’en soliste, notamment avec l’orchestre de chambre de Wallonie.

Depuis lors, son parcours musical s’est diversifié : accompagnateur de Julos Beaucarne depuis 1993, il l’a suivi en tournée en Belgique, France, Suisse et au Québec et enregistré avec lui de nombreux albums dont un instrumental de guitare : "10 doigts, 6 cordes". Patrick a également réalisé les arrangements et composé certaines musiques des 2 derniers cd du poète belge.

Guitariste polyvalent et improvisateur, il a aussi participé à de nombreux matchs d’improvisation musicale à Bruxelles (Forest-National), Paris (Bataclan), Montréal et Québec. Il a fait partie du groupe Soledad de 1999 à 2014 (tournées en Europe, Etats-Unis, Asie, Colombie et Canada) avec lequel il a enregistré 5 albums.

Actuellement, il se produit en solo et dans d’autres formations : Avec le groupe "Patolie’s" (Blues et compositions), "About Neil" (Tribute to Neil Young), "Homeland Band" (Folk-rock), avec Mike Wahlman (The voice), avec Rémy Oriane et Christophe Liégeois (chanson française) et en duo avec Geneviève Dartevelle (Harmonica, didgeridoo et vielle à roue).

ARIANE DE BIEVRE

Ariane De Bièvre mène une double carrière de percussionniste et de flûtiste.

Après un prix d’excellence en percussion à l’Académie d’Ixelles dans la classe de Luc D’hondt et une formation en percussion afro-cubaine auprès de Didier Labarre, elle part étudier la musique latine au conservatoire de Rotterdam chez L.van Merwijk et M.Verdonk puis se consacre à la musique hindoustanie (tablas avec T.de Jong, flûte bansuri avec H.Chaurasia).

Percussionniste des groupes Badiane, Klezz Combo, Ten Strings, Camaxe ; accompagnatrice de James Kline et Julos Beaucarne, elle participe également à la création d’œuvres contemporaines avec l’Ensemble 21.

Poly-instrumentiste éclectique, elle a enregistré avec de nombreux artistes : Abdelli, M.Massot, Samboa, Julos, P.Rapsat, Univers Zéro… et a participé à 2 tournées de W.Sheller.

Elle a donné des concerts en France, Suisse, Italie, Espagne, Turquie, Liban, Canada , USA.

Ariane De Bièvre a un premier prix de flûte et de musique de chambre du Conservatoire de Musique de Bruxelles et un Bachelor en musique indienne du Conservatoire de Rotterdam ; elle est également licenciée en musicologie de l’ULB.

BERNARD DEGAVRE

Bernard Degavre commence ses études de solfège à l’âge de 9 ans à l’académie de musique d’Ixelles et y étudie la guitare classique pendant 9 ans ainsi qu’un an d’harmonie. Premier concert avec ses propres chansons à l’âge de 18 ans.
...
Le premier single « Une fille pour la lune » sort chez « Vogue Belgium » (Roger Meylemans et Philippe Gosez). Enregistré au studio Hystérésis (Alain PIERRE) avec Pierre VAN DORMAEL (qui assume aussi la direction artistique), avec Barry Mc NEESE, Philippe MOBERS et Philippe DE COCK (Directeur musical de Maurane). Côté médias, il participe à diverses émissions de télévision et de radio (RTBF et RTL) dans les années qui suivirent. Début des années 90, il se produit en duo avec le chanteur africain Jeanjou Kawende. Il tourne également accompagné de Caron, Pierrot Debiesme, Guy Stroobant, Manitas, Alain Colard et Wa-Wa.

Repris depuis dans le catalogue des « Tournées Art et Vie » de la Communauté française de Belgique, il sort 2 albums dans les années 2000 (« Tu es tout simplement venue » – 2000 – et un CD live enregistré à l’Espace Delvaux à Watermael-Boitsfort lors du Rallye Chantons français, – 2005). Sort, fin 2011, l’album « Suis Ta Route » (distribution HYSTERIAS) co-écrit et coréalisé avec Barry Mc Neese, enregistré avec Philippe Mobers, Fabrice Manzini, Fabien Bernard, Gwenaël Micault, Kevin Mulligan, Pierre Michaud, Pierrot Debiesme et Guy Stroobant. 2012 : vidéos et clip de Pierre-Michel Zaleski.

Fin 2013, clip « Rosa Parks », réalisation David Gladsteen. En 2015 sort le single « Les Tabloïdes ». En 2016, il décide de rendre hommage à Georges Moustaki dont les chansons ont inspiré et motivé son engagement en chanson française. Il est accompagné dans ces concerts par Ariane De Bièvre (flûte et percussions), Patrick De Schuyter (guitares) et Barry Mc Neese (basse). En septembre 2016 sort le clip « Les Sommets européens ».

Bernard Degavre est membre de la SABAM en tant qu’auteur-compositeur, de PlayRight (ex- URADEX) en tant qu’interprète et de la SIMIM. Il est aussi membre du FACIR (Fédération des Auteurs Compositeurs et Interprètes Réunis).

Portfolio